Schultüte / Cornet surprise pour le premier jour à l'école / First-day-of-school-surprise-cone


DE:
Eine Tüte, voll mit kleinen Geschenke und Leckereien, die jeder ABC-Schütze von seiner Familie als Geschenk kriegt. Ich habe gehört, dass manche Kinder sogar 2 Tüten erhalten ; soviel zu tragen! Da versteht das Kind schon am ersten Schultag, warum das Leben schwer sei.

FR:
Un cornet plein de bonbons et de petits cadeaux que tous les enfants se rendant pour la première fois à l'école reçoivent en cadeau de leurs parents. Certains, paraît-il, doivent même porter deux de ces encombrant cornets! Très pédagogique: dès le départ, ils sont amenés à comprendre que chacun doit porter son fardeau!


EN:
As Leo puts it: "large cornet of cardboard filled with sweets and little presents given to children in Germany on their first day at school". I heard that some children even get two of these heavy presents! Very instructive: from the first schoolday, they will know that we all have to bear our load.

Pour en savoir plus / For more information
(de) Wikipedia
(en) Wikipedia
(fr)  Arte
Pense-bête/Reminder

FR: prononciation suédoise (/scandinave) de l'anglais
EN: swedish (/scandinavian) pronunciation of English

FR: J'aimerais bien avoir une prononciation aussi bonne que la plupart d'entre eux, mais on peut tout de même remarquer quelques particularités.

EN: Though I'd like to speak English as well as they do, it still is possible to notice a few pecularities.


"hug" -> "hok"
"knee" -> K-nee
"g" -> prononcé systématiquement "gu"
"z" -> "s"
"w" -> "v"
"j"-> "i"

Complément:
Discussion dans le Wikipédia anglais
Lu pour vous: "Bruno, Chef de Police"
de Martin Walker, Diogenes Verlag 2009, 339 pages, 9.90 € pour 264 g


Il s'agit de la traduction allemande de ce polar dans la veine documentaire. Mon libraire n'a mis le texte anglais en rayon que plus tard. Et la série des 'Bruno' n'est pas traduite en français.
Le style n'est de toute façon pas le principal souci de l'auteur et condamner son traducteur serait trop facile. On relève certains tics de langage qui se retrouvent probablement dans l'original:
par exemple, les cheveux semblent toujours 'ébouriffés' [zerzaust], les portraits ne peuvent être que "crachés" ['aus dem Gesicht geschnitten'] et on y 'envoie les gens promener' avec une régularité surprenante ['einen Korb geben' signifie littéralement 'donner un panier'].

Ce qui montre bien que, dans cette France de grand-papa, tout n'est pas nécessairement harmonieux. Et pourtant, dans ce village fictif de Saint-Denis, dans le Périgord, tout semble aller si bien.
Au fin fond de la France ne mène qu'une guerre, contre les contrôleurs de Bruxelles venus faire respecter les normes sur les marchés.
Jusqu'à ce qu'on retrouve le vieil Hamid assassiné dans sa maison isolée, sa croix de guerre volée, en échange de quoi on lui a gravé au couteau une croix gammée sur la poitrine.
Les souvenirs d'une autre guerre refont surface et l'on constate que ce cadre idyllique n'a pas été épargné par les moments les moins glorieux de notre histoire.

Bruno, policier municipal, célibataire, cuisinier amateur, entraîneur de rugby et de tennis pour les jeunes, bien décidé à profiter de la vie après avoir subi une expérience traumatique lors d'une mission de paix dans les balkans, va se retrouver au milieu de ce micmac, entre son village et ses amis, les gendarmes, la police nationale et un jeune procureur ambitieux.

On peut se demander si le livre sera jamais traduit pour la France. Il s'adresse en effet plus à des étrangers qui ne connaitraient pas très bien notre pays et y découvriront des détails qui pourront les surprendre.
On peut observer quelques imprécisions dans le livre: la confusion entre garde-champêtre et policier municipal, le Petrus, pas un château si l'on en croit les étiquettes de ce vin, l'expression anglaise "jolie laide", pas courante en français...

Ah! Et le Général de Gaulle n'a pas dit lors de l'appel  enregistré le 22 juin que la France avait "perdu une bataille mais pas [...] la guerre"... Cette phrase se trouve seulement sur l'affiche.

J'ai lu aussi qu'on reprochait à l'auteur de présenter la France comme une république bananière. Mais n'est-ce pas ce que nous-même souvent nous faisons?
L'auteur ne montre d'ailleurs pas de sympathie particulière pour son ministre de l'intérieur,

La bande sonore pour ce polar est toute trouvée: "À bicyclette" chanté par Yves Montand.
Le livre, bien qu'évoquant les pages sombres de notre histoire, participe de ce mythe de la France de grand-papa, celle d'Amélie Poulain: gastronomie et amour. Car tout est bien qui finit bien, autour d'un grand festin. Ah, ces Gaulois!

En résumé: un policier pas vraiment policier, dans une idylle pas si idyllique. Pour francophiles inconditionnels par un francophile.

Pour en savoir plus:
Martin Walker sur Wikipédia (publié par votre serviteur)
Victor le Terrible interviewé (2005)[3]

Je suis tombé sur une interview de Kortchnoi faite en 2005 par Axel Jomeyer et me suis dit qu'une petite traduction pourrait s'avérer intéressante pour ceux qui ne parlent pas allemand.

le sous-titrage est maintenant complet :

La première partie de l'interview
La deuxième partie de l'interview

[pour des raisons de droits, la traduction doit être regardée directement sur Youtube]

J'apporterai ici par la suite quelques précisions sur les sujets évoqués par Korchnoi:
les simultanées, son style, le secret de sa forme, le jeu à l'aveugle, sa partie contre Lobron, ...

En complément:
Détails sur la troisième partie de l'interview
Détails sur la quatrième partie de l'interview
Lu pour vous: "Les invités"  de Pierre Assouline
[Collection Folio n°5085,  ISBN : 9782070420667, 208 pages 5,60  € pour 132g soit un prix de 42,42 € au kilog]



Pierre Assouline est un grand lecteur; son blog, célèbre et célébré, en témoigne. Il est aussi un observateur de son temps: il suffit là de citer les biographies, entretiens et documentaires que nous lui devons. Le livre puise à ces deux passions.

Les dîners dans la grande bourgeoisie parisienne sont sans doute les rejetons des salons d'antan. Avec force citations -Gustave Moreau, les préraphaélites, Quevedo, Pascal, ...- un arrière-plan culturel est dressé. On espère que les mots d'esprits fuseront dans cette réunion de notables. Et Guitry est au rendez-vous.

Mais que Pierre Assouline s'intéresse aussi aux mots tout simplement ne nous surprendra pas non plus. De nombreuses distinctions sont établies. Pour en citer quelques-unes: fragile/frêle, manquer/rater, taciturne/discret, ... Il collectionne aussi les expressions peu courantes comme "se royaumer" [se prélasser], hypermnésie, mutique... avec parfois ce souci de trouver une tournure nouvelle à de vieux termes; autant aller en boîte avec mémé. Cela peut relever du gargarisme: commensaux, commensaux, commensaux...
Si ce mot est si beau, pourquoi ne pas en avoir fait le titre du livre?

Sans doute parce que le titre revêt un sens double.

Les invités, ce sont d'abord toutes les personnes conviées à cette soirée. L'auteur prend plaisir à brosser quelques portraits, puisque presque un tiers du roman y est consacré. Ce qui nous laisse le temps d'appréhender les nombreux conflits susceptibles d'éclater.

Les invités, ce sont aussi les étrangers dans un pays, à qui on le fait parfois bien sentir, quand ils n'ont pas d'eux-même cette prudence ou cette réserve de ceux qui ne font que passer. Suite à un incident, ils se retrouveront au centre de la discussion. "Madamede", la maîtresse de maison, se voit contrainte d'accepter sa bonne à table, en tant que quatorzième invitée. Étudiante brillante d'origine maghrébine, elle va briser malgré elle l'équilibre délicat tant recherché dans ces réceptions.

Les masques vont tomber, les mondanités et les courbettes seront oubliées.  Plus de mouches au bout des fleurets. Comme nous n'assistons pas pour autant à un banquet platonicien, où la recherche de la vérité serait posée comme idéal, mais à un dîner en ville, où chacun vient pour être en société, la cuisine n'étant même pas essentielle, nous découvrirons non pas la raison, mais les raisons de chacun.

Les convives auront, somme toute, passé une soirée intéressante. Nous aussi.
Ils ne l'oublieront pas de sitôt. Espérons que nous non plus.
"Dom Juan" et son convive de pierre est un classique, maintenant vous pouvez lire "Les invités" de Pierre!


Pour en savoir plus:
* Entretien
* Wikipédia
Victor le Terrible interviewé (2005)[2]

Je suis tombé sur une interview de Kortchnoi faite en 2005 par Axel Jomeyer et me suis dit qu'une petite traduction pourrait s'avérer intéressante pour ceux qui ne parlent pas allemand.

sous-titrée cette fois-ci [pour des raisons de droits, la traduction doit être regardée directement sur Youtube]:


La troisième partie de l'interview

J'apporterai ici quelques précisions sur les sujets évoqués par Korchnoi.

En complément:
Détails sur la quatrième partie de l'interview
Monter/démonter des images .iso sous Linux

Sous Windows, il faut passer par un émulateur comme Daemon Tools ou Alcohol et créer un lecteur de disques virtuel. Sous Linux, tout est bien plus facile.
Pour ceux qui utilisent Gnome, ils peuvent installer GMount, une très simple interface graphique qui vous demande (1) où se trouve le fichier à monter et (2) où localiser le fichier .iso monté (vous pouvez par exemple indiquer: ~/CD1 pour le premier CD monté).

Cependant, nul besoin d'installer ce petit programme, la ligne de commande permet de régler la question facilement. Pas besoin d'être un freak pour y arriver.

Supposons que vous souhaitiez monter une image nommée Banzai.iso qui se trouve dans votre dossier ~/iso  ("~", c'est votre dossier personnel, "iso" un sous-dossier que vous avez créé).
Il vous faut ouvrir une ligne de commande. Voici à quoi cela pourrait ressembler
[En italiques entre crochets, les commentaires sur ce qui se passe]


/ You're working under a slight handicap. \
\ You happen to be human.                 /
 -----------------------------------------
       \   ,__,
        \  (oo)____
           (__)    )\
              ||--|| *
utilisateur@Ordi ~ $ su [vous souhaitez vous inscrire en tant que "superuser"]
Mot de Passe: [vous entrez votre MdP admin]
Ordi  utilisateur # ls [vous voilà inscrit en tant qu'admin, comme l'invite de la ligne de commande l'indique; avec 'ls' vous demandez à voir le contenu, la liste, du dossier où vous vous trouvez]
Images Documents Musique Videos  iso temp  [que des dossiers, la couleur permet de s'en rendre compte]

Ordi utilisateur # cd iso [vous changez de dossier (cd), vous êtes maintenant dans le dossier iso]
Ordi iso #  mount -o loop Banzai.iso ~/temp [vous demandez de monter le fichier iso dans le dossier  ~/temp; il faut bien sûr que celui-ci existe!]
Ordi iso # exit [pour sortir du mode admin dès que ce n'est plus nécessaire, une autre solution aurait été de mettre 'sudo' en début de commande pour que chaque commande qui le nécessite soit exécutée en mode admin. Comme tout le monde le sait, il est dangereux de toujours se balader avec des superpouvoirs]
exit

utilisateur@Ordi ~ $ sudo umount ../temp [sans vous réinscrire pour une session en tant qu'admin, vous demandez à ce que Banzai.iso soit démonté de temp. L'image n'est pas effacée du disque dur mais elle n'est plus lisible]

Comme vous le constatez, une ligne de commande peut suffire pour monter ou démonter une image quand on sait exactement ce qu'on veut.
Encore une fois, pour qui a pris le temps de se pencher sur les fonctionnalités offertes par le système d'exploitation, Linux est bien plus convaincant.
Lu pour vous: "L'idole"
de Serge Joncour [en poche chez "J'ai Lu", 217 pages,  140g pour 4,80 €: 34,28 €/kg ]

Il fallait bien qu'un jour ou l'autre, j'ouvre un bouquin d'un des participants de la meilleure, pour ne pas dire de la seule émission d'exercices littéraires, les "Papous dans la tête" sur France Cul; disponible en podcast:                        Un écrivain qui aime les contraintes littéraires ne peut être foncièrement mauvais et je n'ai pas eu le sentiment que Serge Joncour se soit fait mal en écrivant "L'idole".
Le thème: un homme réalise soudain qu'il est célèbre et ne comprend pas pourquoi. Et il va le rester un peu plus que 15 minutes.

L'auteur file sa quenouille  essentiellement du point de vue de la vedette. Ah! qui d'entre nous ne s'est pas une fois au moins demandé en feuilletant les magazines ce que pouvait penser une star? Quelles pensées derrière tel minois connu?
Ce qui est fascinant dans la relation à ces personnalités, c'est bien l'asymétrie, la différence de statut entre celui qui est arrivé et son admirateur.
 Tandis que le premier, s'il est encore un tant soi peu lucide, peut penser "Pourquoi moi? Qu'ai-je de plus? Les gens ne sont-ils pas fous?", la foule considèrera avoir des droits sur l'objet de son admiration. Il arrive aussi qu'on reconnaisse quelqu'un sans trop savoir pourquoi, sans se rappeler des détails, tout juste pense-t-on que cette personne doit être importante; difficile de réprimer ses intincts de midinette et de ne pas tomber en admiration. On connaît la photo de Sartre sur le Pont des Arts et on l'admire, mais qui a pris le temps de lire "L'être et le néant"?
Une relation bien fragile où l'amour semble ne pas avoir de place.
Comme le chantait Johnny:
Si les gens pouvaient savoir dans la vie
Combien tout seul je suis

Somme toute un petit livre divertissant et cohérent, vite lu. Il gagnerait à être encore plus court pour que l'amusement ne soit pas un peu forcé à l'occasion.
Trop de mots? Ach! L'artiste va être scandalisé par cette interrogation!

Quelques compléments:
la page Wikipédia sur Serge Joncour (le nom de rue, c'est pour plus tard)
De nombreuses vidéos (interviews) accessibles, notamment sur DailyMotion

  
                    

Victor le Terrible interviewé (2005)

Je suis tombé sur une interview de Kortchnoi faite en 2005 par Axel Jomeyer et me suis dit qu'une petite traduction pourrait s'avérer intéressante pour ceux qui ne parlent pas allemand.

Déjà sous-titrée [pour des raisons de droits, la traduction doit être regardée directement sur Youtube]:

La quatrième partie de l'interview


Quelques précisions sur la 4ème partie de l'interview:

(1) Korchnoi mentionne la Chine arrivant seconde d'une compétition en 2005.
Il s'agit du championnat du monde d'échecs par équipe qui eut lieu à Beer-Sheva, en Israël, où la Chine se classa seconde. On peut noter que les joueurs chinois continuent à se distinguer puisqu'ils ont récemment remporté leur septième compétition par équipe contre la Russie qui n'a certes pas aligné ses meilleurs joueurs.

(2) On trouve beaucoup de commentaires sur internet concernant la partie par correspondance de 1985 entre le gmi Maroczy, alors mort depuis longtemps, et Kortchnoi. Il faut dire qu'elle dura 7 ans et 8 mois, ce qui laisse le temps d'en parler, même hors circonstances particulières. Ci-dessous, vous aurez déjà la possibilité de la rejouer

réalisé avec pgn4web

Si vous préférez regarder la partie dans votre programme favori, vous pouvez  télécharger le fichier pgn de chessgames.com , une excellente base de données en ligne.

En complément, une pub où l'on voit que certains habitants de la Suisse ne sont pas si gentils que l'on pourrait croire avec Kortchnoi:



Derrière cet air bonasse se cache une grande stratège. Vous reprendrez bien un verre de lait?
"Je n'analyse pas les blitz"

Certains ajoutent: "même pas ceux de Kasparov".
Ces parties ne seraient pas dignes d'intérêt, le perdant y étant vraiment celui qui commet la dernière erreur. C'est à mon sens du snobisme de ne pas se pencher sur ces parties, même s'il est parfois désespérant de voir comment l'évaluation de la position peut fluctuer après chaque coup, un peu comme dans les parties de débutants.
Nous n'analysons jamais tout, car le temps nous est généralement compté. C'est pourquoi nous nous arrêtons sur les positions que nous jugeons critiques dans nos parties.  Commençons donc par regarder quelques positions: 

1. Trait aux blancs
Les noirs viennent de jouer ...gxf5? Dans cette position, les blancs ont raté une excellente opportunité de raccourcir les débats. Ce motif revient sans cesse dans les parties, à tous les niveaux, celui qui réalise qu'il a manqué une telle opportunité a de bonnes chances de s'en rappeler.

2. Trait aux blancs
L'ouverture n'est pas totalement achevée, mais déjà les noirs sont tombés dans un vieux piège auquel Yusupov lui-même succomba [Linares 1992 contre Illescas], comme le mentionne Nigel Davies dans la vidéo ci-dessous:

Si le joueur qui a les noirs pense que ce genre de manoeuvre (sacrifice du fou en c4 ou b5 suivi de la folle cavalcade d6-f7-h8) est juste une "arnaque" qui ne mérite pas d'être répertoriée, il aura manifestement tort. Et aura encore le même air dubitatif lorsqu'on l'y reprendra.

 3 .Trait aux noirs
Le blitzeur jouera spontanément Fxh3, mais cette position n'est-elle pas intéressante en soi? L'intuition nous dit que cela doit marcher, mais quand on a le temps, n'est-ce pas un bon entraînement de vérifier la correction de l'attaque?


4. Trait aux noirs
Dans cette position, les Noirs jouèrent Fd6 . Mais n'avaient-ils pas mieux? L'ordinateur suggère instantanément un autre coup. Que faut-il en penser? L'analyse s'avère également intéressante quand on a plus que 3 minutes à la pendule pour se décider.

Ces positions étaient évidemment toutes issues de blitz.
Tout le monde n'a pas l'occasion de jouer des parties longues chaque semaine et un rapide survol de ses propres blitz pourra toujours aider à s'améliorer. Si vous jouez sur internet, sur fics par exemple, faites-vous envoyer les parties au format pgn, cela vous permettra de les survoler à l'aide d'un programme d'analyse.
La question est bien moins "faut-il analyser les parties rapides?" que "quelle dose de blitz est acceptable pour un joueur qui veut progresser?"
Musiques vagabondes (1)

De nombreuses mélodies nous accompagnent depuis longtemps, parfois plus longtemps qu'on ne penserait. Le plagiat est un de ces mots qui vous laissent pantois. Si quelqu'un a recopié un air, on peut bien sûr le montrer d'un doigt accusateur. Mais il est bien plus intéressant d'établir une généalogie de ces enthousiasmes.

Aujourd'hui, c'est la chanson "J'attendrai" qui m'intéresse. Il en existe de multiples versions dans les langues les plus variées.

Mais comme il faut bien fixer une origine, on fait en général référence au choeur à bouche fermée de "Madame Butterfly", opéra créé à la Scala de Milan en 1904 dont voici une interprétation par le choeur et l'orchestre des arènes de Vérone:



En 1936, cet air inspira le compositeur et chef d'orchestre Dino Olivieri, sur un texte de Nino Rastelli. La chanteuse Miriam Ferretti assura le succès de "Tornerai":



Non ti ricordi quella canzon, piena d'amore e di passion,
che dolcemente ci avvinse un dì,
e che per sempre ci unì?
Or che lontano tu sei da me,
mentre la guerra echeggia in ciel,
con un tremor io canto ancor,
Tornerai da me,
perchè in ciel sta scritto che tornerai,
tu lo sai io son forte così,
perchè credo in te,
tu lo sai,
mentre vai e vai,
chiudi gli occhi un istante,
e allora udrai la canzon del mio cuor,
tornerai.
Io non so bene dove sei tu,
solo PM e nulla più,
ma non temere amor perchè,
io son sempre con te.
Quando la notte riposi amor,
pieno di gelo o di sudor,
il tuo respir è il mio respir.
Mentre vai e vai,
chiudi gli occhi un istante, e allora udrai
la canzon del mio cuor,
tornerai


Une première version française, "Soirs d'amour", chantée par Jean Sablon est aujourd'hui oubliée. 
Deux après "Tornerai", Rina Ketty, française d'origine italienne, rendit la chanson célèbre en France. Jean Sablon reprit également cette nouvelle version. Le titre reste indissolublement associé à cette période, peut-être en raison de la longue guerre qui suivit.



Il est maintenant impossible de dresser une liste exhaustive de toutes les versions de cette chanson dans de multiples langues.

Voici la version du Hot Club de France de 1939:



Et enfin une version allemande de 1940, "Komm zurück" [Reviens], interprétée par Rudi Schuricke:



Avec les paroles:
Du sprichst vom Abschied, für kurze Zeit,
und bist schon morgen, von mir so weit.
Was sind schon Worte, im Augenblick,
was ein versprochenes Glück?

Weil ich Dich liebe, glaub ich an Dich,
doch will s das Schicksal, vergisst Du mich.
Das darf nicht sein, tausendmal: nein!

Komm zurück, ich warte auf Dich,
denn Du bist für mich, all mein Glück.
Komm zurück, ruft mein Herz immerzu,
nun erfülle Du, mein Geschick.
Ist der Weg auch weit,
führt er Dich und auch mich, in die Seeligkeit,
darum bitt ich Dich heut: komm zurück.

Es gibt nicht Schöneres, als Glück zu zwein,
und die Gewissheit, geliebt zu sein.
Schon der Gedanke, wenn Du mich küsst,
dass Du wie ich, glücklich bist.

Den einen Menschen, auf dieser Welt,
der nur für Dich lebt, der zu Dir hält,
hast Du in mir, drum sag ich Dir:

Darum bitt ich Dich heut, komm zurück!


Il m'aurait fallu bien sûr encore citer entre autres Tino Rossi, Dalida, Bing Crosby, Sinatra... Mais je suis certain que si la curiosité vous guide, vous trouverez sans trop de difficultés l'occasion d'écouter ces multiples versions.

Quelques pistes pour en savoir plus:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rina_Ketty
http://chanson.udenap.org/50_chansons/41_j_attendrai.htm
Le nom fait l'écrivain


surtout quand il est moine!


ces fumées dans l'éther, quelle poésie!
Les Allemands disent que "L'habit fait l'homme". Certaines pratiques de l'édition tendent à suggérer que l'habillage fait le livre.
Reinhard peut dormir sur ses deux oreilles, c'est pas le vieux Karl qui sortira de sa tombe pour venir lui faire un procès. 
De même pour Giles, ça fait bien 3 siècles que John a d'autres chats à fouetter!


À quand un cours d'Aérobic par Justine Sade?
Qu'un rideau de CDs vous protège!

Les vieux CDs, ça traîne partout, on ne sait qu'en faire. Des frisbees? Dans ce cas, il y a surabondance.
Des épouvantails?
Pourquoi pas, il peuvent servir à éviter que les petits zozios viennent se planter dans votre baie vitrée.

Mais c'est une autre idée que je vous propose. Si j'ai pu le bidouiller, vous le pourrez aussi!

Ingrédients: 

- Des piles de vieux CD; évidemment, DVD acceptés.
- Des colliers rilsan

Recette: 


1. percez vos CD sur 2 côtés opposés, les trous ne doivent pas être trop éloignés du bord. Afin de tous les perforer de la même manière, vous pouvez utiliser le premier exemplaire comme référence. Je n'ai pas essayé d'en percer plusieurs à la fois, car je craignais de les endommager.

 Vous pouvez commencer par marquer les CD au poinçon afin de ne pas déraper avec la perceuse


Keskilsiprankomunpié!

2. Ensuite, il s'agit juste de relier les CD entre eux à l'aide des colliers rilsan.
Une suggestion pour les stylistes, alternez les côtés pile et face afin d'éviter la monotonie comme sur l'image ci-dessous. 


3. Enfin, suspendez votre œuvre. Ci-dessous, work in progress.

N'hésitez pas: envoyez-moi des photos de vos réalisations. Je suis certain que vous obtiendrez des résultats bien plus intéressants!
Typisch Deutsch / Choses allemandes / Things German (...suite)


Le respect de l'ordre


Il est stipulé sur la borne électrique: "Défense d'afficher".
L'Allemand est respectueux: il se contentera de tagger.
Iconographie échiquéenne (1)
Chess Iconography (1)

[en: a collection of pictures to illustrate the stereotypes about chess]

J'ai en réserve quelques images tirées de la presse, pub ou titres de journaux, qui permettent d'illustrer les stéréotypes sur le jeux d'échecs.
La publicité fait essentiellement appel aux images positives, comme dans l'exemple ci-dessous: : intelligence ("smart"), prise de décision ("it's your move"), rapport à l'espace...
Mais cette publicité ne parvient pas à faire oublier tout les a-prioris négatifs: enfermement du joueur dans une pièce sombre (sans le produit miracle), intériorisation excessive du joueur... bref le joueur d'échecs comme geek.

En français:
La façon la plus intelligente d'éclairer vos pièces sombres.
Découvrez cette transformation extraordinaire déjà vécue par des millions de personnes. Il n'y a que Solatube qui utilise cette technologie révolutionnaire afin d'éclairer n'importe quelle pièce grâce à la lumière du jour en moins de 2 heures.
À vous de jouer!
 Source: Popular Science, June 2010
Comment chercher la traduction d'un mot sur internet

Il existe de nombreuses méthodes. Cet article a pour ambition d'établir une liste des méthodes les plus efficaces et sera étoffé au fur et à mesure. Tous les exemples ci-dessous se pencheront sur la traduction de termes allemand en français.


0.  Le même mot (les Fremdwörter)

Et s'il suffisait de vérifier si le mot existe dans l'autre langue?
Les mots techniques terminant en -tion, en -isme, en -ique ont souvent un équivalent dans l'autre langue, avec des variantes orthographiques; par exemple:
- Le 'c' français devient un 'k' en allemand.  
- Les mots en -ion prennent parfois une terminaison en -ierung dans leur traduction.
- Le -isme devient -ismus



Procrastination? un bon essai sera "Prokrastination"
Entrez alors ce mot dans Fremdwörter.de . Vous constaterez:
- que le mot existe
- qu'à côté de ce mot étranger, on trouve aussi "Aufschieben".

Si vous souhaitez vous faire une idée de l'utilisation du mot, de ses contextes d'utilisation, le web vous tend les bras: en avant sur les pages allemandes
Notez que pour limiter la recherche aux pages allemandes depuis le site allemand du moteur de recherche, il vous faut ajouter la condition:  site:.de


1. Le Dictionnaire

Il en existe de nombreux sur le net. Par exemple: Léo , Pons ou la base terminologique IATE  

2. Wikipédia

(1) chercher le mot dans Wikipedia, par exemple "Dokumentenmanagement" http://de.wikipedia.org/wiki/Dokumentenmanagement
(2) À gauche de la page, dans la liste des autres langues ["in anderen Sprachen" sur le wiki allemand], cliquer sur la langue recherchée
(3) résultat: http://fr.wikipedia.org/wiki/Gestion_%C3%A9lectronique_des_documents "Gestion électronique des documents (GED)"  
3. Le latin

Les plantes et les animaux ont également un nom latin. Si vous le connaissez, votre recherche en sera facilitée. Par exemple, pour les myxomycètes, ces étranges organismes, ni vraiment animaux ni tout à fait végétaux, vous connaissez le terme "Mycetozoa".
Photo de myxomycètes tirée de l'encyclopedia of life
Vous pouvez alors chercher, par exemple sur google.de, à l'aide du terme latin: Mycetozoa Cela vous permettra de trouver que le terme allemand usuel est "Schleimpilze"

4. L'étymologie

Parfois on va vraiment chercher midi à quatorze heures. L'exemple précédent l'illustre parfaitement. Et ce pour plusieurs raisons:
(a) Entrer le mot "myxomycètes" dans le dictionnaire de Léo [méthode 1] aurait permis de voir qu'il y avait une discussion intitulée Schleimpilz sur le sujet dans leur forum.
(b) Regarder l'étymologie du mot dans un dictionnaire français aurait permis de répondre à la question. Par exemple en consultant le Trésor de la Langue Française informatisé [TLFi]: "Empr. à l'all. Myxomyceten (1863, Cienkowski ds Jahrücher für wissenschaftliche Botanik, t.3, p.325)" [cf. TLFi] Eh oui, le terme nous est venu d'Allemagne! Il est recommandé ensuite de vérifier dans des sources allemandes si le terme est toujours en usage ou s'il existe une expression plus courante. Vous auriez alors aussi trouvé "Schleimpilze".

Si vous connaissez une méthode non encore citée, n'hésitez pas! [... à suivre]
Pour faire du blé avec les vaches

Le Google british avait péché par un poisson d'avril trop crédible: un logiciel de traduction des langages animaux pour téléphone à télécharger. Pour l'occasion, ils avaient réalisé un tutorial qui semblait donner quelques gages de sérieux, Google Translate for Animals , et avaient gardé pour d'autres vidéos ce qui aurait tout de suite été détecté comme canular.

Dans l'exemple ci-dessous, la vache frime un peu et montre qu'elle a lu Douglas Adams.



-"I've cracked it! The meaning of life is: 42"
[J'ai la soluce, le sens de la vie est: 42]


Si tant de gens y ont cru, c'est probablement parce qu'il s'agit réellement d'une préoccupation actuelle. Une dépêche apparemment diffusée par l'agence dpa [Deutsche Presse Agentur] nous annonce pour bientôt la sortie d'un logiciel permettant d'interpréter les mugissements, beuglements et autres meuglements.

Cette annonce a été reprise par de nombreux journaux et sites allemands. Pour ne citer que les plus connus: Welt online , Focus online ...

Il semblerait que le vocabulaire bovin ne connaisse pas plus d'une dizaine de cris: par exemple, si vous parlez boeuf, ne faites pas de distinction entre la faim et la soif. Ne criez pas non plus pour signaler une blessure. L'oubli de ce genre de plainte chez ces ruminants pourrait expliquer qu'ils aient survécu si longtemps: n'ayant pas de chirurgiens dans la famille, pleurer sur une jambe cassée aurait tout juste servi à attirer les prédateurs.

C'est sans doute pour commencer par un sujet plus simple que le chercheur en bioacoustique Gerhard Jahns programme un logiciel de reconnaissance vocale pour vaches. Avec d'assez bon résultats pour reconnaître si ces animaux ont faim, soif, s'ils sont en rut, s'ils ont les pis pleins...

Le Centre d'élevage de Poisy envisageait déjà de mettre les troupeaux sous surveillance vidéo. Maintenant on ne les aura plus seulement à l'oeil mais aussi à l'oreille!

Pour en savoir plus sur le comportement des vaches:
Une vidéo de 13'
La mare enchantée

la musique de Mozart augmenterait la productivité d'une station d'épuration

[Alle Links sind auf Deutsch]

Le journaliste de la Suddeutsche Zeitung s'est montré d'un scepticisme septique lorsqu'il interviewa Anton Stucki, un des patrons de la SARL allemande Mundus GmbH [cf. SZ du 2/3-06-2010]. N'a-t-il pas remarqué qu'on avait auparavant prétendu que Mozart permettait d'augmenter la production de lait, les récoltes de pommes de terre ou de favoriser la pousse des cheveux?
Si vous êtes chauve, dites-m'en des nouvelles!

 La station d'épuration de Treuenbrietzen est relativement moderne puisqu'elle n'est en service que depuis 1994. Cela ne les empêche pas de vouloir rester en avance sur leur temps.

Sont-ils partis du principe que tout ce qui est bio est beau et donc bon?
En tout cas, du côté de Berlin, ils ont décidé de sonoriser leurs bacs d'épuration avec du Mozart.
Bien sûr pas en plongeant des baffles dans la mare à caca, mais grâce au Naturschallwandler® [s'il fallait traduire: Transducteur sonore naturel].

la photo de la bête, avec un module pour les basses et deux pour les aigus, publiée dans l'article de la "Markische Allgemeine Zeitung" du 1.06.2006


L'engin diffuse des extraits de "La flûte enchantée" dans plusieurs directions. Un message d'amour destiné aux bactéries qui se nourrissent des eaux usées: croissez, multipliez-vous et bâfrez-vous de saletés, afin que la masse de résidus boueux soit réduite autant que possible. Orgie de microbe.


Le processus aurait déjà été testé avec succès en Autriche. Si vous voulez sonoriser votre piscine pour y améliorer vos parties fines, cela vous coûtera 400,00 EUR par mois. Je sens que vous y réfléchissez déjà.
Vous pensez à changer le disque? Je devine que vous seriez plutôt "New Age". Et puis une boule à facettes ajouterait de l'ambiance n'est-ce pas?


Pour ce qui est de changer la bande, les Berlinois, qui sont encore en période d'essai et n'ont donc encore rien déboursé, y ont déjà pensé.


On verra bien ce qui fait vibrer les procaryotes!


Sources complémentaires (en allemand): 
MAZ vom 01.06.2010
Technische Daten (.pdf)
Le Dragon accéléré

Vous trouverez ici quelques questions sur le Dragon accéléré pour lesquelles toute personne voulant le jouer devrait avoir des réponses.
La plupart du temps, il faut calculer des variantes, parfois une évaluation de la position suffit. J'ai rassemblé ici mes connaissances actuelles et me suis donné rendez-vous dans 5 ans pour me tester.
Je ne sais pas encore comment ou même si je publierai la solution. Un bon ordinateur, un livre sur cette ouverture, permettront aux désespérés de vérifier les solutions.

Après les coups:
1.e4 c5 2.Cf3 Cc6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 g6 5.Cc3 Fg7 6.Fe3 Cf6 7.Fc4 Da5, 
il est intéressant d'étudier les différentes possibilités qui s'offrent aux Blancs. 


Question n° 1  
Les Blancs peuvent-ils jouer 8.Dd2? 
 Les Noirs au trait, comment jugez-vous la position?
 Quel coup jouer?

Question n° 2

Position après 8.f3
 Les Noirs au trait

Question n° 3

 Et que pensez-vous de 8.Cb3?


[Rubrique encore en construction, positions non triées par difficulté]

Et pour finir, une petite partie pour vous montrer combien l'échange du Cavalier en c6 est la dernière chose dont vous devriez avoir peur. Mais sachez en profiter mieux que moi:




Mises à jour:
Carlsen-Radjabov, Roumanie 2010, 1-0 commenté par Rogozenko

Une intéressante partie gagnée par le gmi Danielsen contre Hector (en Anglais)


Une variante critique du dragon accéléré commentée par le gmi Danielsen pour chessdom.com:


Livres sur le dragon accéléré:

1) "Starting Out: the accelerated dragon" par Andrew Greet



Un excellent livre qui permet au commun des mortels de comprendre les enjeux de cette ouverture. Écrit essentiellement du point de vue d'un répertoire pour les Noirs.






2) "The Sicilian Accelerated Dragon" de P.Heine Nielsen et Carsten Hansen


Un livre peut-être un peu daté mais très complet. Essentiellement des variantes, mais le texte est très instructif et les exemples choisis, notamment des parties de Larsen, souvent fascinants. L'avantage: toutes les possibilités sont évoquées afin que vous puissiez décider de vous même des variantes qui vous plaisent.

Un des deux auteurs, je crois, a réalisé l'article sur cette ouverture dans "Experts vs. the Sicilian" et y recommande l'étau de Maroczy avec Cc2.




Il existe d'autres sources pour s'initier au Dragon Accéléré, comme le DVD pour Chessbase de Nigel Davies.
Andrew Martin a aussi réalisé un DVD sur le sujet, probablement très distrayant.

Lev Alburt avec Roman Dzindzichashvili   ont écrit: "Chess Opening for Black, explained", qui recommande cette défense contre 1.e4.
Ce dernier a aussi réalisé des vidéos sur le sujet.

Enfin, récemment sorti (2010?), un livre de Charlie Storey intitulé "The Sniper (play 1. ...g6, ...Bg7 and ...c5)" semble faire de cette formation la solution universelle.
Une petite coquille qui ne glisse pas

La collection "The Chess Greats Of The World" présente de manière très succinte avec une sélection de partie et quelques diagrammes de grands joueurs d'échecs. Certains joueurs contemporains y figurent, comme Magnus Carlsen.

Veselin Topalov, qui dispute actuellement un match contre Anand en Bulgarie, a également été honoré d'un petit cahier par la série. Quand on regarde la page de garde, tout semble normal:





Mais quand on se penche sur la tranche, on y retrouve une blague de collégien souvent faite ces temps-ci:




Bon, ma photo semble avoir disparu, alors en attendant que j'en refasse une , voici ce qu'on peut lire sur la tranche:
Vaselin Topalov

Topalove doit vraiment avoir l'impression qu'on lui passe de la pommade dans le dos!

La question idiote (7)

Le Drive-In

Banlieue d'Amsterdam. Ici la rue de l'accumulateur , là le chemin du transformateur, des rues où 4 tanks pourraient rouler de  front.
Tard pour manger un bout. 22:30?
Heureusement, les néons du Burger King me réchauffent déjà le coeur.
De quoi se remplir la panse vite fait. Pas un pélerin en vue. Aucun risque que le fast-food se transforme comme si souvent en slow-food.
Mince, la porte est fermée. Pas possible: des gens semblent pourtant s'activer à l'intérieur. Il doit simplement falloir tirer fort. inutile de s'acharner ridiculement, lire les horaires aurait suffi.
Tiens! Mais d'après le panneau, le drive-in est encore ouvert. Une demi-heure plus tard et je pouvais aller piteusement me coucher avec l'estomac dans les talons.
Allons donc frapper au carreau de l'autre côté.

- Bonjour, votre menu avec tous les extras possibles, lard, fromage, ...
- Bonsoir, euh... Je ne sais pas si je peux vous servir.
- Vous êtes fermés?
- Non
- Vous avez peur que je vous aggresse avec votre fenêtre grande ouverte et tous vos collègues derrière vous?
- Non
- J'ai de l'argent, vous savez, regardez, même des billets.
- Non, mais il faut que j'aille demander si je peux vous servir.




Bon, le serveur devait être fatigué, après une longue journée à regarder des visages d'affamés, c'est compréhensible. Mais le manager?
- Mon manager m'a dit que je n'étais pas autorisé à prendre votre commande parce que vous êtes sans véhicule.
Là, mon visage se décrispa, je souris en soufflant. Et moi qui croyait que les Hollandais étaient un peuple de commercants!

J'avoue que devant ce que je considérai comme une bêtise incommensurable, je me suis retrouvé sans ressource. Pas question d'aller rechercher ma voiture à l'autre bout de la ville! Tête vide, ventre vide. Juste ce sourire irrépressible.
Et le souci de l'environnement dans tout ça ? Il faudrait plutôt refuser ceux qui viennent en voiture, ou bien les faire payer proportionnellement à leur cylindrée!

Je rentrais donc à l'hôtel, la queue entre les jambes, et y dégustai la pomme que, par chance, j'avais oubliée sur mon bureau. Le lendemain, en repassant devant, je fis un signe rageur du poing en direction des employés
- "Sans doute encore un de ces tarés de SDF" durent-ils penser.

Par la suite, je me suis demandé quelles options s'offraient à moi pour avoir tout de même droit au rond graisseux.

Il ne peuvent pas me servir parce que je n'ai pas de voiture?

Première option, simuler:
-Vrouooououm... vrouummm... vous la voyez pas, je suis pourtant assis dedans. Attendez, je coupe le moteur et je mets le frein à main. Sinon elle chauffe, cette bête de route, vous savez.
En définitive, cela n'aurait servi à rien. En réponse, il aurait aussi pu me tendre du vent et me souhaiter un bon appétit.

Deuxième option, faire du stop:
-Vous pouvez me conduire au drive-in?
Bonne chance

Prendre un taxi aurait encore été le moyen le plus sûr d'arriver à mes fins.
Ce n'est pas tous les jours qu'on se rend au fast-food en taxi.
Chauffeur, voulez-vous bien passer commande d'un cheeseburger auprès du garçon?

Rémi Gaillard, lui, n'a pas été le dindon de la farce au drive-in de Mc Do:
Anand, le caméléon


Définir le style échiquéen d'Anand revient du casse-tête. On dit toujours que les meilleurs joueurs se doivent d'être universels dans leur approche: aussi bien capables de mener une attaque brillante que de grandes réalisations stratégiques.

Lors de son match contre Kramnik, Anand avait gagné des parties brillantes, grâce notamment à ses choix dans les ouvertures. Il avait opté pour un style "à la Shirov", qui fut un temps la bête noire de Kramnik.

Après 3 parties dans son match de Sofia 2010 contre Topalov pour la défense du titre mondial, la stratégie d'Anand se dessine. Est-ce l'effet de sa cinglante défaite dans la première partie?
Il semble en tout cas désormais déterminé à utiliser une méthode qui à fait ses preuves contre les naturels attaquants tels que Kasparov et Topalov: échanger les Dames précocement, jouer des finales, si possible avec un petit avantage, fatiguer l'adversaire, le faire se perdre en arguties en quelque sortes.



Le coup Da3 suivi de bxa3 dans la deuxième partie a déjà été très discuté: généralement, bien que ce coup ne soit pas sans quelques aspects positifs, c'est l'incompréhension qui l'emporte.
Il ne s'agit certes pas d'échecs champagne et Anand a lui-même reconnu qu'il ne pensait nullement à gagner la partie à ce point.
Mais le gros avantage très négligé par les commentateurs: pas d'attaque de mat dans cette position, beaucoup de manoeuvres en perspective; si objectivement la position n'est pas clairement en faveur d'un camp, elle est au moins désagréable pour Topalov. Par la suite, dans cette même partie, Anand s'est contenté de restreindre les possibilités tactiques des Noirs. Et a, au premier regard, tout naturellement, sans que les Noirs aient commis de grossière erreur, fini par gagner.

Contre Kramnik, Anand choisit de prendre les couleurs de Shirov pour faire trébucher son adversaire.
Maintenant, il arbore les couleurs de Kramnik: même genre d'ouvertures [la catalane avec les blancs, slave béton dans la troisième avec les noirs], même stratégie [échanger les Dames, jouer longtemps, limiter les passes tactiques, du béton].
Cela lui réussira-t-il aussi bien? Reviendra-t-il à des intentions plus belliqueuses?
La question idiote (6): 
encore un de ces putains d'emballage?

Il est souvent plus facile de s'en plaindre que des les ouvrir, alors qu'ils ont été conçus par des ingénieurs tout de même! Ingénieur en quoi, parfois on se demande! Un cas frustrant, qui se présente régulièrement quand on est condamné à prendre son p'tit déj dans des selfs: la petite capsule de lait.

Combien de personnes tirent correctement sur la languette?
Sûrement pas nombreux, ces Dieux-vivants...


Une de ces petites contrariétés anodines, alors que la rosée n'est même pas encore tombée. Après il faudra sans doute aller travailler. Et chaque jour ce spectacle répété d'une déchirure insatisfaisante.
C'est du moins ce que je pensais avant d'en faire part à une spécialiste de la question en attendant la bonne tasse chaude, plateau en main.
Et là, ce fut l'illumination. La barmaid me demanda avec un grand sourire:
"Et à votre avis, qu'est-ce qui se passerait si vous parveniez à ouvrir tout d'un coup parfaitement votre petite dose?"
Bon sang de bois! Encore une question de point de vue. On a des yeux et pourtant on n'y voit rien!
Ben oui, ça giclerait et il y en aurait probablement moins dans ma tasse que sur ma chemise.
De chaotique, le monde redevint ordonné.

Désormais, je pose un regard béat sur ce spectacle que je trouvais disharmonieux et qui dissimule en fait un ordre supérieur. Plus aucune crainte de mal ouvrir un petit pot de lait, voire deux ou trois, juste pour le plaisir.

Mais il faut quand même aller travailler.
Une idée contre la Petrov: l'attaque Kaufmann

La Petrov, ou défense russe, après avoir été tant décriée, est devenue une défense à la mode, grâce entre autre aux efforts de Kramnik. Il m'arrive aussi de la jouer avec les Noirs, considérant qu'il ne s'agit pas spécialement d'une ouverture paisible: tout dépend de l'humeur des blancs. La partie peut devenir vraiment folle si les Blancs sont d'humeur belliqueuse et se lancent dans un Gambit Cochrane. C'est ce que j'avais appris en lisant le livre de Karpov sur le sujet.
Mais ce genre de gambit n'est pas du goût de tout le monde et cela explique que par exemple 5. Cç3 [après 1. e4 e5 2. Cf3 Cf6 3. Cxe5 d6 4. Cf3 Cxe4] ait gagné en popularité.



Une récente partie, Nisipeanu-Giri, Corus 2010 a attiré mon attention sur la possibilité de jouer 5. ç4!?

après 5. ç4!?

Anesh Giri, le jeune prodige vivant aux Pays-Bas, gagna la partie et indique dans le New In Chess Magazine 2010.2 combien il trouve cet essai blanc inoffensif.
Et confronté à la lecture de la partie, on se demande vraiment à quoi 5. ç4 peut servir. Pas la meilleure partie de Nisipeanu. Et ses deux essais précédents, en 2001, contre Motylev et contre J-R Koch s'étaient tous deux soldés par la nulle.
Mais tout de même, si un joueur de ce calibre essaye cette variante, elle doit valoir mieux que cette première impression.

Et l'idée est lumineusement simple: certes, on remarque d'abord le trou en d4, mais les blancs luttent pour la case d5! Il y a sûrement là matière à creuser un peu, d'autant que les statistiques  en ligne de Chessbase donnent de l'espoir: 62% de réussite pour les Blancs!

Avant de lancer un verdict définitif, tester en blitz puis regarder quelques parties de gmi s'avérera utile. À première vue, sans faire preuve de grande ambition, les Blancs peuvent tout de même poser des problèmes aux Noirs.
Endlich Anschluss finden!


























Das Bild von der vermissten Schnur, Danke im Voraus
La vente à la postiche

 















Sur arnaque.porcelaine.free.fr , une escroquerie vieille comme le monde est décortiquée.
On vous y raconte comment les victimes, choisies soigneusement, sont mises en condition et vous verrez comment rien n'est laissé au hasard.

Que la porcelaine de Limoges serve de support à cette tromperie est déjà significatif: quoi de mieux qu'une qualité reconnue pour attirer les pigeons?

À lire!

Scan: "Die bunten Hefte für unsere Soldaten" n°120 [les cahiers pour nos soldats] - 06


À suivre...
Limaille de Mec
[DE: ~ Kerlfeilspäne EN: ~ a fellow's swarf]

Kesako? / Wazzat
 
Vous voyez toujours pas?
Et là?

On peut trouver ça dégoûtant certes, mais ces sinuosités fascinantes rappellent celles que la limaille dessine sous l'influence du magnétisme. Nombreuses sont les matières explorant les courbes.
La neige, cet hiver est encore une occasion d'observations multiples dont voici juste un simple exemple:
La neige est tout de même moins chère, profitez-en! Il vous faudra juste un ventilateur si vous voulez un peu la forcer à prendre forme.
La limaille, ça coûte tout de même 4,20 EUR les 100 grammes!  Supermagnet.de montre quelques résultats intéressant et donne quelques recommendations: ne portez par exemple pas vos mains aux yeux après en avoir manipulé!
Extraire le son d'un DVD

La question, on l'entend souvent, la réponse la plus fréquente étant "ça doit être possible".
Un peu frustrant quand on a son concert préféré sur DVD et qu'on aimerait bien l'écouter sur sa chaîne ou bien sur un lecteur mp3...

Eh bien oui! C'est possible! Il existe évidemment de multiples solutions, certaines payantes, d'autres non. Si vous n'avez pas trop l'âme d'un bricoleur, vous pourrez être tenté par DVD Audio Extractor , qui est disponible gratuitement pour 30 jours à l'essai avec toutes les fonctionnalités. Après vous êtes invités à payer 25,31 € pour le service offert.

Sinon, voici une autre possibilité:

1. Copiez le DVD sur votre disque dur car il est plus facile de manipuler un fichier se trouvant sur le disque dur; ça peut déjà coincer ici car souvent car la plupart des DVD sont cryptés, on ne peut donc pas en copier le contenu directement, il faut d'abord le décrypter. Vous vous exposez souvent aux foudres de la loi si vous contournez cette mesure de protection des droits d'auteur. Il est tout de même absurde de ne pouvoir faire des copies de sauvegarde de ses propres DVD!

2. Si vous regardez le dossier nommé "VIDEO_TS", vous constaterez qu'il contient des fichiers *.bup , *.ifo et *.vob
Vous pourrez également observer que les fichiers *.vob sont nettement plus gros. Et ce n'est pas par hasard: bup est l'abréviation de back-up, ifo, un raccourci pour info. Il s'agit là en gros de sortes de tables des matières. VOB est l'acronyme de Video Object. L'objet vidéo, c'est, oh surprise, le son, la vidéo et les sous-titres. Seul le son vous intéresse, il va donc falloir "démuxer", démultiplexer, c.à.d. séparer les différents éléments qui avaient été fondus ensemble.
Pour cela, VobEdit sur le site d'IfoEdit pourra faire l'affaire. L'usage en est simple.

3. Enfin vous pourrez convertir le fichier audio dans le format de votre choix. Si vous souhaitez le convertir en fichier mp3, je ne peux que vous recommander LAME , extrêmement efficace quand vous vous êtes familiarisé un peu avec sa ligne de commande. Il existe aussi des interfaces graphiques l'utilisant. Convertir des fichiers son au format mp3, vous serez de toute façon certainement déjà habitué à le faire.

Si le vocabulaire vous freine dans vos recherches d'éclaircissements, vous vous en dépatouillerez je l'espère grâce au glossaire de doom9
Scan: "Die bunten Hefte für unsere Soldaten" n°120 [les cahiers pour nos soldats] -05



À suivre